Les chroniques de rorschach les cataclysmes actuels annoncent t-ils quelque chose de plus grave

Et la 3 eme guerre mondiale à parier ce serait 2019 car c’est toujours l’entrée d’une planete qui diffuse son energie au plus fort , Uranus en taureau c’est le moins qu’on puisse dire PUISSANT . Il y aura aussi Mars en Belier et chiron ( la blessure ) arrive en belier en fevrier et va rendre cette blessure RÉELLE , indeniable et plus ou moins insupportable jusqu’a ce que l’on passe le pont … mars sera ensuite en taureau et l’on peut y voir le potentiel de force que l’on va trouver en soi tout au long de l’année … nous avons tous changé à travers les energies sur 10 ans à des niveaux insoupçonnables et si palpables .

Nous sommes là et cela reste un courageux et beau parcours . Je vous souhaite à chacun que vos voeux soient exaucés et l’accomplissement de vos rêves car le mental est plus fort que tout et s’il est dirigé sur les forces positives tout en etant conscient des effets pendule alors avec la force positive de chacun nous pouvons maintenir le taux vibratoire haut et vaincre les forces du bas . Il n’est jamais trop tard . Nous sommes maitres de l’instant présent mais il est encodé/programmé pour nous restricter à une nano poussiere de notre potentiel . Il y a de l’espoir jusqu’à notre derniere bouffée de coquelicots .. il faut comprendre et faire des choix .. une pensée pour tous .

Voici les signes auxquels on le reconnaîtra. Il aura des taches noires sur le corps, et des marques à l’aine, du côté droit et sur le fémur. Il sera difforme, et traînera avec peine son corps débile et efféminé. II aura sur la poi¬trine un signe très–apparent, correspondant au sixième degré du Lion. Ce prophète, terri¬ble aux dieux et aux démons, fera plusieurs prodiges ; il délivrera de leurs souffrances les possédés du mauvais esprit, moins par la force de ses paroles, que par sa seule présence. II aura du génie, et possédera une foule de scien¬ces et d’arts, Il parlera souvent un langage hy¬pocrite et mensonger. Sa conscience sera à l’épreuve du remords, et comme le scorpion, dont la queue contient un virus vénéneux, il épanchera le poison. II sera la cause d’une grande effusion de sang.

Dans son Apocalypse issues des grottes de Qumrân, le prophète Elie trace un portait assez bien détaillé de l’Antéchrist. « C’est un petit (Peleg ou Pélék suivant les traductions), jeune aux jambes grêles; sur le devant de la tête, il a une touffe de cheveux blancs, comme un chauve; ses sourcils vont jusqu’aux oreilles; sur le devant de ses mains, il a une tache de lèpre. »

Certes, les descriptions ne correspondent en tous points, mais nous avons tout de même les tâches sur le corps, les jambes grêles et la belle figure des personnages. La taille reste une question d’appréciation, mais on peut tout de même en déduire que Néron n’était pas particulièrement grand. On ne retrouve ces particularités anatomiques chez aucun autre empereur romain, ce qui exclut d’emblée tous devanciers ou successeurs.

Entre autres coïncidences, et à propos des chefs religieux, il faut savoir que l’Antéchrist est tout à la fois chef militaire et premier représentant du paganisme, c’est-à-dire du culte satanique. Entre autres points communs, il s’avère que Néron était lui aussi chef des armées romaines et grand pontife, la plus haute distinction de cette religion si florissante dans le passé comme avant lui César, Auguste, Tibère, Caligula et Claude. Ce titre le place au rang de premier représentant de cette doctrine antinomique, dont les prophètes annoncent qu’elle redeviendra toute aussi florissante dans les temps de la fin.

« lui qui jadis avait percé la roche avec l’airain ductile » se rapporterait à la tentative de Néron, que la sibylle appelle par ailleurs « Reptile affreux », de percer l’isthme de Corinthe en 66-67. Chargé de cette mission, Vespasien envoya aux travaux de l’isthme 6000 prisonniers juifs traîtreusement capturés (Guerres Juives, III, 10, 540). L’oeuvre fut abandonnée aux quatre cinquièmes de son achèvement. Dans un autre passage, j’ai encore relevé ceci : « Il percera le mont que battent les deux mers et l’éclaboussera de sang. » Il s’agit bien entendu encore une fois du même fait. La Sibylle dit encore de Néron, mais sans jamais le nommer, « que les poètes se lamenteront sur la Grèce, quant un homme venu d’Italie frappera la cime de l’Isthme.», ce qui confirme ce que j’ai dit précédemment. Elle évoque ensuite un grand roi de Rome, « un mortel égal aux dieux, qui devrait sa naissance à Zeus et à l’auguste Héra. ».. La filiation avec Zeus et Héra a probablement un sens caché, ils ne peuvent pas lui avoir donné la vie parce que les dieux enfantent seulement de dieux et dans de rares cas, de demi-dieux, encore faut-il voir dans ces arguments des métaphores. Or, Néron n’était ni un dieu ni un demi-dieu, pas plus que l’Antéchrist. Même si ce dernier est fils du diable et pour autant que je sache, la filiation réelle passe par des voies classiques et humaines, le fait qu’il ait une mère en témoigne. Peut-être faut-il comprendre que Zeus et Héra auraient exercé quelque influence divine sur la naissance de Néron, qui sait ?